Les pierres dressées

Deux "menhirs" se dressent sur la même colline à deux cent mètres l'un de l'autre à vol d’oiseau.

 L’un, très dégagé est fait d’une roche tendre qui se dégrade avec les années.

                    
L’autre menhir se trouve dans le bois, bien protégé, il est en meilleur état. 
Selon une légende depuis les temps les plus reculés : « elle tourne d’un quart de tour chaque jour au premier coup de midi, d’autres disent que c’est au nouvel an ».