Le château de Gresigny

Chateau vue aerienne    Chateau 002          

En empruntant la départementale 954, il est peu probable de se rendre compte longer un ancien château fort en traversant Gresigny-Sainte-Reine.

Et pourtant, aujourd'hui encore on peut voir des vestiges de son époque féodale.

 

Si l'histoire de ce château ou maison forte (selon les textes) commence sans doute à partir du XIe siècle, il en est fait clairement mention en 1202, alors que Messire Simon de Saffres remercie son frère Hervier, Seigneur de Saffres pour avoir reçu la moitié du château et des maisons de Gresigny.

Cette construction qui a certainement évolué sur une aussi longue période a été édifiée en forme de quadrilatère d'environ 50 mètres de côté avec tour à chaque angle et pont-levis.

En 1240, Gilbert III par son testament, chargera ses enfants d'élever une chapelle dans l'enceinte du château.
A noter que les textes évoquent qu'il sera maintes fois partagé.


Incendié gravement vers la fin du XVIe, au cours des guerres de religion, il sera reconstruit puis modifié au XVIIIe pour être transformer en résidence d'agrément.

Plus tard, il deviendra un bâtiment à vocation agricole, ce qu'il est encore de nos jours.


Le document de Roger Socirat, consultable et téléchargeable sur ce site vous en apprendra davantage.

 

Références :
Hervé Mouillebouche : L'habitat médiéval fortifié en Bourgogne du Nord du XIIIe au XVIe s - EUD
Nicole Simon : Si Gresigny m'était conté
Roger Socirat : Gresigny Sainte Reine (sur le territoire de la Bataille d'Alesia)
Les ainés ruraux : Conte moi mon canton – Venarey - Les Laumes